Share
LePalatin.com
Attention ça pourrait piquer

Attention ça pourrait piquer

Après sa déconvenue à Madrid, la SIG a la possibilité de se remettre en ordre de marche avec son déplacement en Côte d’Or, à Dijon. Certes dans une position moins difficile en Pro A qu’en BCL, les Strasbourgeois voudront tout de même garder le contact avec le haut du classement et en plus de cela assurer leur qualification pour la prochaine Leaders Cup.

L’adversaire

Dijon est une des bonnes surprises de ce début de saison. Actuellement dixième au classement, les hommes de Laurent Legname sont, comme la SIG, toujours en lice pour un ticket qualificatif à la Leaders Cup. Même si leur présence à Disney ne répond pas aux mêmes conditions que pour les alsaciens, la SIG pourrait tout de même les recroiser mi-février. Avec un bilan négatif (7V-8D), Dijon porte peut-être les stigmates de la suspension de son joueur phare, Rasheed Sulaimon. Privé de 3 matchs, l’arrière nigérian reste le meilleur marqueur de son équipe (14,5 points par match, 14,5 d’évaluation). A ses côtés, on trouve l’ancien joueur du Mans, Ryan Pearson. Cet imposant poste 4 tourne cette saison à 13,3 points et 12,6 d’évaluation. Dijon possède aussi dans ses rangs le néo international Axel Julien, meneur que Vincent Collet connaît bien pour l’avoir sélectionné lors de la dernière fenêtre internationale. Mais la plus grande révélation du côté de Dijon est pour le moment Jacques Alingue. Cet intérieur, bien connu en Alsace, a notamment joué du côté de Haguenau puis Souffelweyersheim. Cet saison, il émerge à 8,7 points, 4,9 rebonds et 13,9 d’évaluation. La SIG aura donc tout intérêt à prendre cette équipe de Dijon au sérieux ou elle pourrait se retrouver dans une situation identique à son dernier match de BCL. En tout cas, elle est prévenue.

Les enjeux du match

Ce match représente plusieurs enjeux pour la SIG. Tout d’abord, se remettre à l’endroit, eux qui sortent d’une rencontre difficile à Madrid. L’attitude n’avait pas été bonne et il faudra absolument se rassurer, surtout dans l’optique de la réception de Venise qui sera décisive pour la suite de l’histoire des strasbourgeois en BCL. Second enjeu, il ne faudra pas laisser l’écart se creuser avec le top 4. Alors qu’on approche de la mi-saison, chaque match va devenir de plus en plus important et il vaudrait mieux commencer à bien se placer au classement. Enfin, dernier enjeu, une victoire assurerait la Leaders Cup à la SIG. Seule équipe à avoir toujours participé à cette compétition, Strasbourg aimerait continuer à détenir ce record le plus longtemps possible. Même s’il faudrait un incroyable concours de circonstance pour ne pas voir Jérémy Leloup et ses coéquipiers à Disney, plus tôt le billet sera validé, mieux ce sera. En difficulté à l’extérieur depuis le début de la saison, conclure le dernier match de la phase aller loin du Rhénus serait une excellent idée pour pouvoir entamer une « remontada » en BCL dès mercredi.

Crédit photo : Lucas Ruch