Share
LePalatin.com
Quand un match de foot vire au cauchemar !

Quand un match de foot vire au cauchemar !

La rencontre opposant Mackenheim à Benfeld a tourné au cauchemar. Le président de l’AS Benfeld, Jean-Michel Dietrich a diffusé un communiqué via la page Facebook du club benfeldois :

Bonjour Mesdames et Messieurs,

Je vous écris ces quelques lignes après mûre réflexion et après avoir écouté et entendu les dires de mes joueurs. Aujourd’hui je suis un homme attristé et écoeuré par la violence et la bassesse de certaines personnes qui vulgarisent ce si beau sport COLLECTIF.
J’avais honte de voir mon fils Adrien âgé de 8 ans pleurer devant un tel déchaînement de violence , il est venu en pleurant me rejoindre pour être à mes côtés et aux côtés de Karfalla qui suffoquait en me demandant s’il allait mourir.
Aujourd’hui, je dénonce ces incivilités, je vais étayer mes propos en vous apportant mes éclaircissements.
Nous n’avions plus rien à jouer dans ce championnat notre seule objectif était d’améliorer notre classement du fair-play car nous avions l’ambition de terminer 1er de notre groupe et que nous figurions à la 4ème place et sans aucun carton rouge depuis le début de saison.
D’entrée de jeu, les tensions sont apparues entre les joueurs suite à des faits de jeu qui pouvaient prêter à confusion , mais ceci n’était que prétexte, en effet, mes joueurs d’origine africaines se faisaient insulter et intimider par certains joueurs adverses ainsi que leurs supporters, en leur disant:  » ce n’est pas terminé on n’en a pas fini avec toi ….. » ou retourne dans ta brousse le nègre….  » des propos racistes intolérables sur un terrain de foot. Au final, mes trois joueurs africains se sont faits tabasser parce qu’ils se sont opposés à ses insultes en voulant protester et combattre ces injustices. Personne chez l’adversaire n’a été blessé, seuls mes 3 joueurs ont essuyé des coups , cherchez l’erreur, cela prouve qu’ils ont subi des actes racistes. En plus d’insultes mon joueur Karfalla Sissoko a évité des coups de couteaux portés par des supporters de l’équipe de Mackenheim mais malheureusement il ne pu éviter des coups de pieds et de poings de la part de ces fanatiques qui l’ont laissé gisant sur le sol , inconscient & suffoquant , il était en train de mourir car il avalait sa langue, aucune personne du club recevant n’a daigné téléphoner aux pompiers, c’est ma secrétaire qui s’est permise d’appeler les secours.
Résultat des courses, mes 3 joueurs africains ont été tabassés , Karfalla souffre d’une triple fracture de la pommette la mâchoire et les côtes sont touchées, Loïc Huinan a la lèvre coupée et Moudi Aouali a des contusions….
Tout ça pour un match de foot….
Aujourd’hui j’ai reçu de nombreux messages de soutien de la part de nombreux clubs du groupe et cela nous touche énormément.
Je ne souhaite plus que mes équipes jouent contre ce club ! Trop c’est trop.
Mes joueurs ont été en danger de mort sans être protégés par les membres du club recevant.
J’ai moi même été victime de coups dans le dos de la part d’un membre du club qui était à côté du banc de touche , je me suis retourné et ce-dernier m’a dit que ce n’est pas fini , j’aurai pu me rouler par terre mais je n’ai pas voulu envenimer les choses.
C’est avec une colère froide que je dénonce ces faits, on est passé tout près d’un drame.

Jean-Michel Dietrich
Président de l’ A.S. BENFELD