Share
LePalatin.com
Pour Hilsenheim, les saisons se suivent et se ressemblent

Pour Hilsenheim, les saisons se suivent et se ressemblent

Samedi dernier, 28 avril 2018, Hilsenheim signait son dix-huitième succès de la saison face à Eckbolsheim, ce qui lui permettait de garder un et deux points d’avance au classement sur Thann et Lingolsheim, ses principaux poursuivants. A deux journées de la fin, l’affaire est donc bien embarquée pour ce qui serait la troisième montée consécutive pour ce petit club qui n’en est à vrai dire plus vraiment un.

Lors de l’intersaison, les ambitions des « Oranges » avaient pourtant déjà bien été marquées. Malgré le statut de promu, le club du Centre Alsace a enregistré l’arrivée de l’ancien joueur professionnel du club voisin (le SAHB), Olivier Jung. Une recrue de poids pour continuer l’avancée d’un club qui ne souhaite pas vraiment en rester là. A ses côtés, les venues de Virgile Wagentrutz ou du gardien Jonathan Frische constituaient elles aussi de belles pioches pour encadrer une ossature bien en place depuis plusieurs saison. Avec plus de la moitié de l’équipe « une » habitant au village, c’est un groupe uni, solidaire mais surtout talentueux qui a permis au club de gravir plusieurs échelons ces dernières années. Cette saison, la mayonnaise semble encore une fois avoir pris, la preuve en est avec cette place de leader à deux journées du terme.

Le 12 mai prochain, les « oranges » pourraient bien poser les deux pieds en prénationale. Avec la réception de Lingolsheim, une victoire placerait Hilsenheim dans le wagon de la montée. Mais attention, l’équipe strasbourgeoise avait été la première à les faire tomber. C’était le 9 décembre dernier et pour un petit but (défaite 25-24), Hilsenheim mettait fin à une impressionnante série de neuf victoires consécutives. Depuis, ils sont tombés encore une seule fois, à Mulhouse face aux Côteaux. Le bilan est donc presque parfait, avec 56 points en 20 matchs : 18 victoires – 2 défaites. L’occasion sera belle dans leur salle qui devrait pour cet événement accueillir, au bas mot, 250 spectateurs (il convient de noter que la salle n’est pas pourvue de gradins). L’ambiance sera forcément au rendez-vous et c’est tout un village qui poussera son équipe pour convertir cette première balle de match. Car même en cas de défaite, la bande du coach Thomas Haegeli aura une nouvelle chance de monter puisqu’ils se rendront à Thann une semaine plus tard. Avec les deux premiers du classement qui accéderont directement à l’échelon supérieur, les probabilités de monter sont donc nettement en faveur d’Hilsenheim.

Cette possible accession ne serait pourtant pas la première pour le club. Il y a une quinzaine d’années, l’équipe fanion évoluait déjà à un tel niveau, mais toute l’organisation avait ensuite connue des temps plus durs, au point de se retrouver avec 30 licenciés une décennie en arrière. Aujourd’hui, ils en comptent à nouveau 300 grâce à l’excellent travail de la famille Giesi, qui très bien entourée, a su rendre au club son lustre d’antan.
Au delà de l’équipe Une masculine, vitrine de l’association, les féminines (équipe créée cette année) devraient elles aussi monter cette année. Même si elles évoluent à un niveau bien plus bas que leurs collègues masculins, ces multiples accessions montrent bien à quel point le club est sain et bien géré. Et c’est ça la base pour connaître des saisons fastes, comme celles que sont en train de vivre cette bande de copains, soutenue par tout un village à la passion orange.

Crédit photo : Page Facebook Hand Hilsenheim