Share
LePalatin.com
Intraitables

Intraitables

Dans un match parfaitement maîtrisé, la SIG continue sa série de victoires (cinquième de suite en Pro A) grâce à son large succès face au Portel 85 à 62. D’abord très concentré et profitant de la maladresse des stellistes, le sort du match fut quasiment acté à la mi-temps.

Durant les premières minutes, les deux équipes allaient faire jeu égal (9-7, 4ème minute). Mais par la suite, la SIG appuyait sur l’accélérateur et avec un 13-0 en 3 minutes, enterra quasiment les espoirs du Portel (22-7, 7ème minute). Les stellistes ne profitèrent que de quelques lancers pour augmenter leur maigre capital jusqu’à la fin de la première période (28-11). Il faut aussi souligner que du côté strasbourgeois, malgré l’absence de Labeyrie, les rotations ne firent pas baisser le niveau de jeu.
Lors du second acte, la maladresse du Portel ne quitta pas le Rhénus et Strasbourg continua de dérouler. Beyhurst puis Cortale purent déjà fouler le parquet du Rhénus et les visiteurs ne marquèrent leur premier panier qu’à la moitié de la période. Seul bémol de ce quart, la blessure d’Inglis sur une tentative de dunk qui chuta lourdement (il ne revint d’ailleurs plus sur le parquet). Le score à la mi-temps était largement en faveur des strasbourgeois, 48 à 24.
Au retour des vestiaires, la SIG baissa un peu le pied et géra son avance. Le Portel perdait moins de balles mais ne se montra pas beaucoup plus adroit. Les largesses défensives des alsaciens permirent pourtant aux visiteurs de se rapprocher un peu, mais sans se montrer réellement dangereux. A 15-15 sur ce quart, l’écart ne bougea pas, la SIG comptant toujours 24 points d’avance (63-43).
La dernière période n’ayant plus grand intérêt, les deux équipes jouèrent plus libérées. David Logan se mit en évidence et égala son record de panier à 3 points (7 sur 11 au total), manquant de peu de le battre. Vincent Collet profita de l’avantage au score pour terminer la partie avec un cinq inédit. Atkins, en tant que seul habitué du parquet, eu l’honneur d’être entouré de Beyhurst, Rucklin, Cortale et Kwedi. Cependant, la blessure de Jérémy Leloup fut le vrai point noir de la soirée.

Sérieuse, appliquée et très concentrée, la SIG a fait le job face à une équipe du Portel loin de son vrai visage. Il faudra maintenant se remobiliser pour le déplacement à Bandirma mardi en BCL. L’avenir européen de la SIG pour cette saison est en jeu

Crédit photo : Clément Rebholz