Share
LePalatin.com
Malgré tout positive

Malgré tout positive

Pour sa dernière sortie de l’année dans le Béarn, Sélestat s’est incliné à Billère 25 à 28.

Dans un match serré qui a fini par basculer du côté des locaux, les deux équipes avaient pourtant rejoint la pause sur un score de parité, 14 – 14. Mais malgré un léger avantage en seconde période, le SAHB n’arrivera pas à se maintenir et s’inclinera au final de 3 buts. Malgré cette défaite, les violets restent à la cinquième place au classement, même si l’écart sur Istres, leader (et prochain adversaire du club en février) a grandi.

Néanmoins, l’équipe a su bien réagir après un début de saison compliqué. Passé aisément l’obstacle Saint Marcel Vernon en Coupe de la Ligue, le SAHB est ensuite tombé d’entrée en Proligue face à Chartres puis trois journée plus tard face à Istres. La suite fut par contre d’un bien meilleur accabit et Sélestat entamera alors une vraie remontée, s’imposant quatre fois et faisant autant de nuls. Une série portée aussi par des victoires en coupe de la Ligue face à Nice ou en Coupe de France. Malgré une petite baisse de régime en fin de parcours (nul face à Limoges, défaite à Billère), les violets auront encore réalisé de belles performances en Coupe. En l’espace d’une semaine, ils ont affronté deux équipes de Starligue. S’inclinant avec les honneurs à Dunkerque en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, ils n’ont pas laissé passé leur seconde chance face à Massy au CSI.

Au final, le SAHB est pour l’heure parfaitement dans ses objectifs. Cinquième au classement (la dernière place qualificative en playoffs), c’était le minimum espéré. Avec un peu plus de constance, le résultat pourrait bien être meilleur en fin de saison. A coté de cela, les alsaciens ont aussi réalisé de bonnes performances en coupe, avec pourquoi pas un bon coup à jouer en coupe de France.

Chez les joueurs, le recrutement semble avoir porté ses fruits. Les deux ailiers, Thomas Cauwenberghs et Arthur Anquetil répondent parfaitement aux attentes du club. Régulièrement nommés dans les équipes types de la semaine voire même joueur du mois pour Arthur Anquetil, ils mettent leur talent au service du collectif. Mais on pourra aussi noter les bonnes performances de Bart Ravensbergen aux cages, de Jeroen De Beule ou de Gabriel Nyembo. En continuant sur cette lancée et avec encore la montée en puissance de certains joueurs (Valentin Kieffer, Rudy Seri), Sélestat a les moyens de viser encore plus haut cette saison. Quoi qu’il en soit, malgré la déception de la défaite à Billère, c’est une copie positive qui a été rendue par les violets jusqu’à présent. Il ne reste plus qu’à confirmer dès février.

Crédit photo : Cyril Gife