Share
LePalatin.com
Jusqu’au bout du suspense

Jusqu’au bout du suspense

Le premier match du jour oppose l’équipe de Chekhoskie Medvedi au club de La Rioja, et les dix premières minutes furent équilibrées. C’est après ces dix minutes que le club moscovite décide d’accélérer le jeu et l’écart devient de plus en plus important (10 – 5 puis 14 – 7). À la 20eme minute, La Rioja change son gardien, mais rien n’y fait, la défense est trop figée, laissant aisément les tireurs russes allumer le gardien.  Mais c’était sans compter sur un sursaut d’orgueil des joueurs espagnol, plaçant un 5 – 0 en 5 minutes permettant aux espagnols de rentrer au vestiaire avec seulement 2 buts de retard (18 – 16).
La deuxième période ressemble comme deux gouttes d’eau à la première, 10 minutes serrées et les 10 suivantes en faveur des moscovites permettant de prendre 6 buts d’avance. La fin du match tourne à nouveau à l’avantage de La Rioja, mais les gardiens russes, dans le jeu et sur penalty, permettent à leur équipe de rester devant et de remporter le match 32 – 28.

Pour finir la journée de vendredi, l’EuroTournoi a le plaisir d’accueillir pour la première fois les norvégiens de Elverum, venus en force avec la présence d’une trentaine de supporters. Ils affrontent les Croates de Zagreb, obligés de gagner s’ils ne veulent pas finir dernier (ndlr : défaite hier contre Chambéry 25 – 24). Cette dernière rencontre tient toutes ses promesses, aucunes des deux équipes n’arrivent à prendre l’avantage durant les 23 premières minutes (12 – 12). Zagreb arrive à prendre 2 buts, mais Elverum revient rapidement au score. Les deux équipes retournent aux vestiaires avec seulement un petit but d’avance pour Zagreb (14 – 15).
Dans la deuxième mi-temps, les joutes sont assez équilibrées jusqu’aux premières rotations, c’est à ce moment-là qu’on se rend compte de la meilleure profondeur de banc des Croates qui prennent les devants entre la dixième (18 – 19) et la vingtième (22 – 26). Elverum jette ses dernières forces et recolle au score (26 – 26 à la 56ème puis 27 – 27 à la 57ème). Le coach Croate pose son dernier temps à 30 secondes de la fin du match, sur leur ultime attaque, tout se passe comme prévu, Vori se retrouve plein centre, seul, son défenseur étant à terre, mais voit son tir repoussé par le gardien, scellant le score nul 28 partout.