66621852_699867720434214_7558598264308629504_n

Le grand froid

Autres
14 Juillet 2019 22h11

Connue autant qu’elle reste méconnue, la cryothérapie est souvent associée au monde du sport de haut niveau. Ce qui est vrai, mais son utilisation va bien au-delà du sport. Pour Alsa’Sports, nous avons eu la chance de pouvoir tester cette technique, utilisée depuis de nombreux siècles. Attention, il va faire froid.

Après avoir complété le questionnaire médical d’usage, il est grand temps de se lancer. Nous allons pouvoir disposer d’une véritable chambre de cryothérapie corps entier (comme à l’INSEP) avec une machine électrique composée de deux salles, deux ambiances différentes mais un point commun, chacune est tempérée négativement. La première est à -60°C, la seconde à -110°C. Autant dire qu’il y a un peu d’appréhension avant d'y entrer. Mais rassurez-vous, vous êtes couverts. Quoique, un bonnet, des protections pour les oreilles, la bouche et le nez, des gants et des chaussettes. Le reste ? Un caleçon ou un maillot de bain.

Il est vrai que faire de la cryo « habillé » n’apporterait rien d’intéressant, le but étant d’exposer au maximum son corps au froid. Et c’est parti ! Un passage de trente secondes dans la première salle (-60°C on le rappelle), puis la seconde (-110°C). Là, pas de temps défini : entre deux et quatre minutes suivant l’évolution de votre température corporelle. Tout est calculé à l’aide d’un ordinateur et mesuré avec des capteurs présents dans la seconde pièce. Dès que votre corps est arrivé à température, les capteurs de la Cryo signalent la fin de la séance, vous pouvez alors revenir dans le monde « chaud ».

Température de la peau à la sortie : 4°

De suite pourtant, les premiers effets se font sentir. Sentiment de légèreté, de bien-être. Comme si le froid avait fait disparaître tout le reste. Il faut dire que dans la pièce, difficile de se concentrer sur d’autres choses que sa respiration.

Tout d’abord utilisée à des fins rhumatologiques, son utilisation a peu à peu été détournée pour correspondre au mieux au monde du sport. Comme nous le confirme Sébastien Martin, gérant du centre Cryo Strasbourg (lieu de l’expérimentation), la cryothérapie corps entier possède de nombreux effets bénéfiques pour les sportifs : « Tout d’abord, c’est un excellent moyen de récupération, le mieux étant de faire la séance au plus proche de l’effort. Ensuite, elle peut agir sur les traumatismes, elle possède également des effets anti-inflammatoires et anti-œdémateux. Certains athlètes l’utilisent également pour les effets bénéfiques sur leur sommeil. En résumé, on peut la considérer comme une aide tant sur un plan préventif que curatif ».

En d’autres termes, elle aide les sportifs à être plus présents sur les courts ou les terrains qu’à l’infirmerie.

Et pour nous, en plus de pouvoir réduire et soulager les inflammations, les douleurs musculaires et articulaires chroniques, cela agit aussi sur notre bien-être et notre humeur. Au final, qu’on aime le froid ou pas, on se rend compte à travers ces quelques petites minutes de tous ses bienfaits.

Crédit photo : Cryo Strasbourg

A propos de l'auteur

Julien