70911181_2923791710970595_3065725863220740096_n

Gries au bout du suspense

Basket
25 Octobre 2019 21h39

Grâce à neuf paniers primés lors du troisième quart-temps, Gries a fait tombé Blois ce soir au terme d'un match fou, 78 à 77. Asier Zengotitabengoa a inscrit 17 points, tout comme Josip Franch. Kevin Dinal et Bruno Cingala-Mata, en plus d'avoir marqué 4 et 10 points, ont été très bon au rebond (8 et 7).

Dans une Forest Arena encore une fois bien remplie, Gries démarrait bien la rencontre, dans le sillage de Bruno Cingala-Mata très actif durant les premiers instants (4 points après 2 minutes, 6-5). Auteur de deux succès en autant de sorties, Blois installait doucement sa domination dans ce quart-temps. Thomas Cornely, Lamine Sambé ou encore Tyren Johnson créaient le premier écart du match (6-11, 4e). Josip Franch remettait Gries dans le bon sens avant de voir Saul Blanco enfin trouver de l’adresse derrière l’arc (1/7 dans la période) pour que le BCGO ne recolle (16-17). Mais le dernier panier de la période était en faveur de Blois qui menait finalement de trois points, 16-19.

Si Benjamin Monclar trouvait en premier de l’adresse dans ce second quart-temps, la défense du BCGO montait d’un cran pour voir les Verts prendre les devants au tableau d’affichage après le second primé du soir, signé Asier Zengotitabengoa (23-22, 13e). Asier était enfin trouvé, et enfin lancé. Il marquait quatre autres points dans ce quart-temps (7 au total) et Gries faisait la course en tête (31-29, 18e). Malheureusement pour les coéquipiers de Kevin Dinal, Blois terminait bien mieux la période : un 6-0 qui leur permettait de rejoindre la pause avec l’avantage, 31-35.

La foudre à trois-points

En difficulté de loin lors de la première mi-temps, Gries trouvait une incroyable adresse dès les premières minutes du troisième quart-temps. Tour à tour, Josip Franch, Saul Blanco, Kevin Dinal et Asier Zengo’ étaient précis et le BCGO prenait l’avantage, 43-39 (23e). Un 4/4 qui tranchait clairement avec le piètre 2/12 du premier acte. L’euphorie grimpait encore lorsque Asier Zengo’, visiblement très en forme, plantait le cinquième de suite, même si Benjamin Monclar semblait s’en être bien inspiré (46-44, 34e). Mais cela, Josip Franch n’en avait que faire puisqu’il en ajoutait deux autres, ce qui faisait indéniablement grandir l’écart au tableau d’affichage, 52-44 (26e). Blois ne lâchait pourtant pas le morceau et revenait tout près grâce à Lamine Sambé (54-50, 28e) avant qu’au buzzer et à plus de huit mètres, il ne maintienne encore plus l’espoir pour Blois (57-53, 30e).

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Gries démarrait le quatrième quart-temps sur un 8-0, avec deux nouvelles réussites de loin Matthias Flosse et Samir Gbetkom (65-53, 32e). Asier était chaud (71-60, 36e), même si Blois sanctionnait toujours chaque oubli défensif du BCGO (71-63) et même 72-67 à l’orée du money-time. Samir Gbetkom pensait bien donner un peu plus d'air aux siens, mais l'arbitre invalidait son panier, rendant la fin de match encore plus irrespirable. Stéphane Gombauld se fendait ensuite de deux paniers à l'intérieur, ne laissant plus qu'une unité entre les deux équipes (74-73). Saul Blanco répondait parfaitement en transformant ces deux lancers à 12 secondes du buzzer final.

La fin de match devenait folle, Josip Franch manquait ses deux lancers et l'ADA prenait les devants à 2 secondes du terme (76-77). Mais Samir Gbetkom obtenait une faute presque inespérée et transformait ses derniers lancers pour offrir un succès à son équipe, 78-77.

Crédit photo : Myriam Vogel

A propos de l'auteur

Lucas Fischer