IMG_3033

La SIG battue à Bourg

Basket
21 Septembre 2019 22h09

Pour son premier match de Jeep Elite version 2019/2020, la SIG se déplaçait à Bourg-en-Bresse. Une entame de saison loin d'être aisée pour Strasbourg qui s'incline finalement 80 à 72, malgré un bon début de match.

Une première période intéressante

La SIG entamait parfaitement le match : Jerai Grant (15 points à 6/6 au tir, 6 rebonds) et Boris Dallo (6 points, 7 rebonds, 5 passes décisives) se montraient d’entrée et inscrivaient les quatre premiers points du match. Bourg réagissait à travers l’ancien Sigman Zack Wright (7 points dans la période) mais les hommes de Vincent Collet, appliqués et concernés en défense, faisaient la course en tête. Gêné cette semaine par une blessure au tendon d’Achille, Jerai Grant se montrait très intéressant et scorait même huit des dix premiers points des Alsaciens (8-10, 4e). Alors que la JL venait de prendre les devants (11-10), Travis Trice (12 points) se réveillait et se montrait adroit de loin par deux fois (13-16). C’était le début d’une belle série de la SIG qui terminait un très bon premier quart temps sur un 7-2 pour mener 23 à 15, avec une très belle adresse (62% à 10/16).

Pierre Pelos avait beau mettre fin à la disette bressanne (17-23), Jerai Grant, Thomas Scrubb (5 points, 7 rebonds) et Gabe York (14 points) se chargeaient de donner un peu plus d’ampleur à l’avance alsacienne (20-29, 13e). A domicile, Bourg trouvait pourtant les ressources pour revenir. Jamar Wilson et Chris Johnson ramenaient Bourg dans le sillage de la SIG (27-31, 16e) et suite à la seconde faute de Gabe York, Strasbourg était déjà dans la pénalité, ce qui permettait aux locaux de recoller à -3 (30-33). Heureusement, deux actions rapides bien conclues par Travis Trice et Damien Inglis (14 points, 3 rebonds) redonnaient de l’air à la SIG (30-37, 17e), mais la JL terminait sur un 5-0 qui ne laissait que deux petits points d’avance à la SIG à la pause, 35-37.

La réussite burgienne…

Malgré la belle activité de Boris Dallo, Bourg profitait d’une adresse à trois-points retrouvée pour prendre rapidement les devant. Chris Johnson les enfilait comme des perles et les locaux se retrouvaient en tête au tableau d’affichage (54-47, 26e). Bourg défendait bien mieux qu’en première mi-temps et limitait les Alsaciens en attaque qui ne trouvaient plus de solutions, si ce n’est sur quelques lancers (56-50, 28e). Une sixième réussite longue distance de Sim fit du mal à la SIG (59-50) mais Quentin Serron, au buzzer, maintenait Strasbourg en vie (59-54, 30e).

Gabe York démarrait la dernière période en inscrivant son premier trois-points de la soirée mais de l'autre côté du terrain l’adresse ne fuyait toujours pas Bourg à l’image de Pierre Pelos, auteur de sept points consécutifs pour son équipe, ou de Zack Wright (70-59, 34e). Dans la foulée, Vincent Collet usait de son dernier temps mort, ce qui permettait à la SIG de réduire l’avance burgienne (70-63, 73-67 puis 75-69, 38e). Gabe York réduisait même l'écart à cinq points mais Bourg se montrait solide dans les dernières secondes et s'imposait 80 à 72.

Une défaite d'entrée n'est jamais bonne à prendre mais Strasbourg aura montré des côtés très intéressants, notamment en première période. Prochain rendez-vous pour la SIG samedi prochain pour un nouveau choc face à l'ASVEL, au Rhénus.

Crédit photo : Julien Hartmann

A propos de l'auteur

Lucas Fischer