IMG_3555

La SIG chute à Limoges

Basket
9 Février 2019 20h33

Entre deux équipes à égalité au classement et éliminées des coupes européennes, cette rencontre, à une semaine de la Leaders Cup, revêtait d’une importance toute particulière. Grâce à un second quart temps parfaitement maîtrisé, Limoges s’impose sans trembler 90 à 74. Axel Bouteille (20 points) ou le double-double de Jerry Boutsiele (10 points, 11 rebonds) ont eu raison des Strasbourgeois.

Strasbourg prenait pourtant un bon départ, notamment grâce à une bonne activité de Jarell Eddie (2-8, 3ème minute) ou d’Ali Traoré (9-15, 7ème minute). Mais Limoges, poussé par son public, grignotait son retard petit à petit et infligeait un 13-3 sur les trois dernières minutes à la SIG pour prendre quatre points d’avance après dix minutes (22-18).

Strasbourg retombe dans ses travers

Après trois succès de rang, on pensait que les Alsaciens allaient mieux. Mais ce second quart temps faisait resurgir de vieux démons, pas si lointains apparemment. Dwight Hardy (12 points, 9 passes décisives) et Sekou Doumbouya allumaient les premières mèches avant que Samardo Samuels (17 points) puis Jonathan Rousselle, à trois points, ne donnaient onze points d’avance au CSP (31-20, 13ème minute). Jarell Eddie (20 points) et Ali Traoré avaient beau tenter de sauver les meubles côté strasbourgeois mais Limoges dominait dans tous les domaines. Résultat, l’écart grimpait irrémédiablement : + 15 après deux lancers d’Axel Bouteille (44-29, 18ème minute) ou + 20 à la pause après un dernier panier de ce même Bouteille (49-29 à la pause).

Le jeu s’équilibrait au retour des vestiaires mais la SIG partait de trop loin. Surtout, Limoges gérait parfaitement et empêchait les Strasbourgeois de revenir. L’écart restait autour de vingt points, malgré la bonne rentrée de Nicolas Lang (16 points) ou la réussite de Quentin Serron (14 points, 6/7 au tir). Pour le CSP, Dwight Hardy et Jordan Taylor prenaient le relais d’ Axel Bouteille et après trente minutes de jeu, le sort était (presque) déjà scellé (69-49).

Fin de match sans suspense

Strasbourg voulait dès lors rendre la pilule la moins amère possible. Revenant momentanément sous la barre des quinze points, les Alsaciens s’inclinaient finalement 90 à 74.

A une semaine de la Leaders Cup et quelques jours avant la Coupe de France, Limoges engrange donc de la confiance et se place comme un candidat sérieux. Strasbourg, de son côté, va devoir se reprendre dès lundi face à l’ASVEL.

Crédit photo : Clément Rebholz

A propos de l'auteur

Julien