76203995_2499848260340841_791328465654644736_o

Le Mans, premier arrêt

Basket
22 Novembre 2019 20h15

Sur une dynamique intéressante en Jeep Elite avec trois succès de rang, la SIG va démarrer dès ce samedi soir une série de trois matchs à l’extérieur : Le Mans tout d’abord, Boulazac lundi soir et enfin Orléans le week-end prochain. De quoi raccrocher le bon wagon au classement.

A Antarès, salle du Mans, les déplacements sont rarement faciles. Véritable terre de basket, les Sarthois ont même réussi à décrocher le titre de champion de France voilà quelques mois (en 2018). Mais depuis, la situation n’est plus vraiment la même et comme les Alsaciens, l’opus 2019-2020 est compliquée. Passé par Souffelweyersheim et la SIG, Jacques Alingué a rejoint les rangs du MSB cet été et voudra, dès ce week-end, faire mieux avec son club et cela, peu importe l’adversaire.

En pleine possession de ses moyens lors de ses années dijonnaises, Jacques avait rejoint la SIG pour la saison 2018-2019. Las, une grave blessure (rupture du tendon d’Achille) en mai 2018 l’avait tout d’abord empêché de prendre part aux Playoffs avec la JDA et repoussé ses débuts au Rhénus à novembre 2018. Deux petits matchs sous ses nouvelles couleurs, six points inscrits avant un nouveau coup de massue : deuxième rupture du tendon d’Achille (à l’autre pied cette fois), synonyme de plusieurs mois de rééducation, une seconde fois.

Depuis, le temps à passer et Jacques retrouve toutes ses sensations : « Je me sens bien. J’ai bien récupéré et j’ai fait du bon travail pour revenir. Aujourd’hui, je joue sans appréhension ». Si tout va bien sur un plan personnel (5,6 points de moyenne en 26 minutes de jeu, 4,9 rebonds pour 10 d’évaluation), l’intérieur et son équipe ne sont pas à la place escomptée en début de saison : « Le début de saison est difficile et il est vrai que nous ne sommes pas à la place espérée en début de saison. Cela pèse forcément sur le moral mais on s’accroche et on se bat chaque week-end ».

Un été de changements

Les raisons de ce début de campagne compliqué ? « L’effectif et le staff ont dû faire face à plusieurs blessures lors de la présaison, ce qui n’arrange pas la mise en place du collectif. Nous avons eu du mal à mettre notre jeu en place, mais cela n’empêche pas que nous devons faire plus d’efforts et mettre plus d’intensité lors des matchs. L’équipe est jeune et apprend néanmoins ». Durant l’intersaison, Le Mans a également confié les rênes de l’équipe au jeune coach, Issa Dounia : « Issa fait du très bon boulot. Malgré son jeune âge, il a déjà beaucoup d’expériences. Il communique très bien avec nous et logiquement, nous avons une très bonne relation avec lui ».

Ce samedi, Jacques retrouvera donc avec plaisir certains joueurs qu’il a pu côtoyer une saison durant, en Alsace. Mais il n’oublie pas le principal objectif de cette rencontre : « Nous devons gagner, peu importe l’adversaire, surtout à domicile. Pour moi, c’est un match comme un autre et je ne me focalise pas plus que cela sur le fait que ce soit la SIG ».

Dans ce championnat « physique et fermé, où toutes les équipes se connaissent très bien », chaque victoire va valoir son pesant d’or et pourrait compter lors du décompte final : « Tout le monde peut battre tout le monde. Et tout peut aller très vite, avec deux victoires de suite, tu peux te retrouver en haut tout comme en concédant deux défaites, tu peux tomber rapidement ».

La SIG est prévenue, le déplacement au Mans n’aura rien d’une balade de santé.

Crédit photo : Jules Roche

A propos de l'auteur

Julien Hartmann