_MG_3152_edited (Copier)

Les réactions après le derby de Pro B

Basket
29 Décembre 2019 12h37

Ce vendredi soir, Gries n'a laissé aucune chance à Souffel' pour la 13ème journée de Pro B. Un succès 98-69 qui permet au BCGO d'enchaîner après son succès face à Lille alors que Souffel' s'incline pour la troisième fois de suite mais reste malgré tout dans le haut du classement grâce à son bilan de 8 victoires pour 5 défaites.

Le meneur du BCGO Josep Franch (16 points, 9 passes décisives lors du derby) reconnait en cette victoire le caractère de son équipe : « Nous avons montré du caractère ce soir. Nous étions avant ces deux matchs (Lille puis Souffel’) sur trois défaites consécutives. Nous avons changé notre mentalité et cela a payé. Maintenant, il va falloir confirmer tout cela en gagnant enfin à l’extérieur ».

Malgré l’enjeu lié au derby, ce match était préparé comme tous les autres : « Pour nous joueurs, chaque match est important. Mais on a senti que pour les gens présents dans la salle, cette rencontre comptait peut-être plus que les autres. Ils nous ont poussé dès le début du match et ce soutien nous aide beaucoup ».

Pour son coach Ludovic Pouillart, l'équipe est elle aussi en train de progresser : « Les automatismes se mettent en place et notre défense commence à se poser. Sur les dernières semaines, nous avons testé différents schémas défensifs pour voir lequel pouvait le mieux correspondre aux caractéristiques de nos joueurs », avant d'ajouter, concernant l'état d'esprit de l'équipe : « Celui-ci est très bon. Je prends un réel plaisir à travailler avec mes joueurs car ils ne comptent pas leurs efforts à l’entraînement. On travaille très bien et la victoire de ce soir est le fruit de cette progression ».

Pourtant, Gries a encore dû faire sans un joueur majeur : « Ce soir, il nous manquait à nouveau Saul Blanco (13,2 points de moyenne depuis le début de la saison). Il s’est fait opérer au genou et restera ici, à Gries, durant la trêve. J’espère que nous pourrons le récupérer pour la reprise au mois de janvier ».

Du côté du BCS, les mines étaient plus fermées avec l'impression d'être passé complètement au travers pour le jeune intérieur, Vincent Vent : « Nous sommes passés à côté dans tous les domaines du jeu. Jamais nous n’avons su réagir et se mettre au niveau de Gries en termes d’intensité ou d’engagement. Pourtant, ce match était important pour nous, peut-être même plus que celui de Blois lundi. Ce soir, c’était notre pire performance collective de la saison ».

Son coach Stéphane Eberlin affichait un constat similaire : « Ce soir, il n’y a pas eu photo : une équipe engagée à 100% et une autre qui est venue en touriste. Nous n’avons jamais existé et l’écart (+29) est mérité. Même si notre bilan global est bon, cette défaite remet des choses en cause car on ne peut pas accepter de telles performances. Il va falloir revenir à la reprise avec le couteau entre les dents car les prochaines échéances face à Lille et à Poitiers seront très importantes ».

Crédit photo : Florian Fischer

A propos de l'auteur

Julien Hartmann