81066471_3131562303526867_6584742914163736576_o

Les réactions après Souffel' - Blois

Basket
24 Décembre 2019 15h56

Ce lundi soir, Souffel’ a pendant longtemps tenu tête au leader de Pro B, Blois. Une courte défaite 77-79 que les hommes de Stéphane Eberlin vont tenter de rectifier dès vendredi, avec un derby ouvert et très attendu du côté de Gries.

Au sortir du match, les mines n’étaient pas toutes joyeuses. Conscients d’être passés tout proche d’un nouveau gros coup en Pro B, les joueurs du BCS restaient néanmoins lucides quant à leur bonne prestation.

Meilleur marqueur du BCS avec 17 points (6/9 au tir) Thimothé Vergiat estime que son équipe a mis les ingrédients nécessaires pour faire un bon match : « Nous avons mis l’intensité et de la dureté d’entrée dans le match. On a été combatifs mais à la fin, c’est la fraîcheur physique qui a fait la différence. La blessure d’Anthony en cours de match et l’absence de Mouhamed Diagne ont aussi influé sur le résultat final car nous avons moins pu tourner, surtout sur les ailes. Et en face, Blois a su rentrer de très gros tirs en fin de match ». D’un point de vue personnel, le meneur assure se sentir mieux dans le jeu : « Je sortais de deux dernières prestations pas forcément abouties. Ce soir, j’ai fait un bon match mais on a perdu. Actuellement, je me sens de mieux en mieux dans l’équipe, je connais mieux mon rôle et mes coéquipiers mais j’ai encore besoin de trouver de la constance ».

Et dans un espace des Sept-Arpents plein hier soir, le jeune meneur trouvait également qu’il manquait cet enthousiasme qui caractérise habituellement l’équipe souffeloise : « C’est notre regret, nous n’avons pas eu cet enthousiasme qui aurait pu nous porter en fin de match. Quand on était devant au score, on se sentait bien mais quand Blois a pris l’avantage, on a senti de la crispation. Pourtant, il n’y avait pas de raison à cela. Je n’arrive pas à l’expliquer. Mais avec le prochain match à Gries, on n’a pas le temps de tergiverser et on espère rebondir rapidement ».

« J’ai senti mes joueurs fermés »

Pour le coach alsacien Stéphane Eberlin, il rejoint son joueur sur l’état de fraîcheur des siens en fin de match et sur la fin de match clutch des joueurs de Blois : « Nous étions entamés physiquement, un peu brouillon en attaque en refusant certains tirs ouverts qui nous ont sorti des timings offensifs. Et dans le dernier quart-temps, les joueurs de Blois ont su rentrer des tirs importants ».

L’entraîneur sélectionné pour assister Zvezdan Mitrovic au prochain All-Star Game revient également sur la baisse d’enthousiasme des siens : « Notamment en seconde période, j’ai senti mes joueurs fermés et jouant sans leur enthousiasme habituel. On enchaîne et ce n’est pas facile. Mais cela fait partie de l’apprentissage et à nous de devenir encore plus dur mentalement et que l’on joue sans se poser de questions ».

Crédit photo : Myriam Vogel

A propos de l'auteur

Julien Hartmann