71708639_2945416562141443_2239508794105135104_n

Malgré un beau combat, Souffel' s'incline

Basket
13 Octobre 2019 20h03

Quelques minutes d'approximation face à Nantes ce soir auront sans doute coûté très cher à Souffel'. Malgré cela, les coéquipiers d'Anthony Labanca (19 points à 7/13, 5 rebonds) ont tenu la dragée haute à Nantes pour s'incliner de six points, 77 à 71.

Kentan Facey (10 points à 63%, 8 rebonds) avait beau lancer le match du BCS en inscrivant les premiers points de la partie, Nantes était prêt : un 11-0 suivait l'ouverture du score et les Hermines s'installaient bien dans la rencontre (11-2, 4e). Pourtant, Souffel' relevait la tête et laissait passer l'orage. Petit à petit, l'écart fondait et Cédric Kuakumensah (13 points à 47%, 8 rebonds) ramenait même les siens à -3 (19-16, 8e). Las, deux dernières réalisations de Rougeau et Desseignet scellaient le score à 24-16.

Le jeune meneur nantais ne perdait pas la main et démarrait le second quart-temps comme il venait de finir le premier, par un primé (27-18). Dès lors, Souffel' sortait les barbelés et les attaques nantaises perdaient de leur tranchant. Résultat : le BCS recollait et prenait même les devants par Frank Tchoubaye (31-32, 16e). Si El Mabrouk lui répondait de la même manière, les Alsaciens étaient bel et bien de retour dans le match et Anthony Labanca ne laissait que deux points d'écart au moment de rejoindre les vestiaires (39-37).

Après la pause, Frank Tchoubaye (14 points à 67%) remettait le BCS devant (39-41). La rencontre devenait des plus serrées et l'écart ne dépassait plus les trois unités, même si à ce jeu-là, les Hermines prenaient le meilleur pour mener 54-51 avant la dernière période.

D'entrée de quatrième quart-temps, Nantes ne baissait pas pavillon et continuait à presser le BCS. Maodo Nguirane profitait de deux lancers pour donner dix points d'avance aux siens (65-55, 35e). Souffel' sentait le match filer et revenait déjà -5 par l'intermédiaire de son capitaine, Jason Bach (65-60). Cédric Kuakumensah réduisait même l'écart à quatre points à une poignée de secondes de la fin (75-71) mais les locaux ne tremblaient pas au moment de transformer les derniers lancers francs (77-71).

48 heures, c'est désormais le temps disponible à Souffel' pour se refaire une santé avant d'affronter Nancy en coupe de France.

Crédit photo : Myriam Vogel



A propos de l'auteur

Lucas Fischer