83913578_3223557030994060_7483209747038994432_o

Pro B : Souffel' trop juste face à Paris

Basket
4 Février 2020 21h39

La première journée de la phase retour du championnat de Pro B n'aura pas souri à Souffelweyersheim. Face à Paris, les coéquipiers de Thimothé Vergiat se sont inclinés 74 à 81. Malgré ce cinquième revers à domicile, Souffel' reste dans le haut du classement.

Soucieux de confirmer sa récente bonne sortie du côté de Denain, Souffel’ manquait toutefois totalement son entame de match. Un retard à l’allumage dont Paris profitait pleinement. Les pertes de balle s’enchaînaient côté alsacien tout comme les primés pour les visiteurs. Stéphane Eberlin était, après trois minutes, déjà contraint de poser un premier temps mort pour enrayer le 0-12 concédé par son équipe (2-12). Antony Labanca (12 points) scorait suite à l’arrêt de jeu sans que cela ne gêne le jeu parisien (5-21, 6e). L’écart devenait important mais les entrées combinées de Louis Marnette, Sylvain Sautier et Cédric Kuakumensah changeaient la donne. Le BCS retrouvait son agressivité défensive et grâce au talent offensif de son meneur Juwan Staten (6 points dans la période, 10 au total et 5 passes décisives), les locaux revenaient dans la partie, 16-27.

Porté par cet allant retrouvé, les Alsaciens se permettaient même de revenir à -5 après un bon passage du revenant Cédric Kuakumensah (25-30, 13e). C’était au tour du coach parisien de prendre un temps-mort pour rebooster son équipe, avec un résultat plutôt positif à la clé. La jeunesse parisienne retrouvait sa fraîcheur et infligeait un 15-3 à son adversaire (28-45, 17e). Très adroit à trois-points, Nobel Boungou-Colo maintenait l’avance parisienne même si un léger sursaut souffelois en fin de période entretenait l’espoir à la pause, 34-48.

Réaction attendue…

Dos au mur et mené de 14 points, Souffel’ se devait de réagir devant son public. SI l’entame de période demeurait parisienne (37-55, 22e) suite à deux lancers-francs de Nobel Boungou-Colo consécutifs à une faute anti-sportive de Juwan Staten, les intentions étaient clairement alsaciennes. La défense se faisait plus pressante et malgré quelques pertes de balle évitables, l’écart au tableau d’affichage fondait suite au primé de Thimothé Vergiat (49-57, 26e). Le jeune meneur du BCS était lancé : il plantait un second primé (55-59) et voyait sa troisième tentative ressortir du cercle. En convertissant un dernier lancer, Sylvain Sautier scellait le score du troisième quart-temps et Souffel’ était plus que jamais de retour dans la partie (56-59).

Il fallait cette fois tenir et ne pas revivre la même expérience que face à Lille. Le scénario du match en prenait toutefois le chemin avec ce 6-0 d’entrée en faveur de Paris (56-65, 32e). Juwan Staten était de retour et se faisait remarquer en scorant d’entrée mais Amary Sy lui rendait la pareille dans la foulée (60-67, 34e). Souffel’ ne lâchait rien. Malgré cela, l’écart stagnait, toujours autour des six unités (64-70 puis 68-74, 36e). Par malchance ou maladresse, le BCS ne concrétisait pas ses occasions pour recoller et sur la ligne des lancers, Paris assurait son succès en terre alsacienne, 74-81.

Crédit photo : Myriam Vogel

A propos de l'auteur

Julien Hartmann