IMG_3191

Si près mais encore si loin...

Basket
26 Décembre 2019 22h11

Pour la dernière de l'année, la SIG souhaitait apporter un peu de sourire à ses supporters en ces temps compliqués. Malheureusement, malgré un beau come-back en seconde période, c'est Dijon qui l'emporte 82 à 72 et devient par la même occasion la neuvième équipe à s'imposer au Rhénus cette saison. Ali Traoré (14 points et 6 rebonds) et Gabe York (13 points, 4 rebonds) ont été les meilleurs marqueurs strasbourgeois.

Evoluant une nouvelle fois sans Jerai Grant, et donc avec Ali Traoré et Essome Miyem pour occuper le poste 5, Strasbourg démarrait bien la partie avec un 7-0 d'entrée. Le temps que Dijon se mette en route car dans la foulée, c'était au tour de la JDA de lancer une série : 11-0 qui faisait basculer le score en faveur des visiteurs (7-11, 5e). La SIG répondait logiquement par une nouvelle série (10-0) pour prendre le large (17-11, 8e) même si un ultime 7-0 en faveur des Bourguignons les laissaient en tête après 10 minutes (17-18).

C'était au cours du second quart-temps que Dijon allait creuser son écart. Tout souriait aux coéquipiers de Jérémy Leloup qui s'envolaient au tableau d'affichage. En inscrivant 30 points durant les 10 minutes de la période, ils se constituaient un solide matelas au moment de rejoindre les vestiaires (33-48). La SIG était elle retombée dans ses travers, se montrant incapable de tenir le rebond (10 prises offensives pour la JDA à la pause) et cumulant les pertes de balle.

Au retour des vestiaires et malgré un primé d'Axel Julien d'entrée, Strasbourg affichait un bien meilleur visage. Plus appliquée en défense, elle se montrait plus engagée dans le sillage d'un Boris Dallo toujours aussi précieux lorsqu'il s'agit de montrer la voie à ses coéquipiers. Le résultat ne se faisait pas attendre et les Alsaciens ne pointaient plus qu'à dix points (50-60, 27e). Mieux encore, après un dernier panier longue distance de Scottie Reynolds (9 points, 7 passes décisives), il n'y avait plus que six unités à effacer (58-64) au moment de débuter le dernier quart-temps.

Las, Dijon se reprenait au meilleur des moments. La SIG de son côté laissait filer de précieux points en manquant plusieurs lancers francs et en laissant son adversaire prendre quelques rebonds importants. Au final, la JDA creusait un nouvel écart pour s'imposer de dix points, 72-82.

Avec ce revers, la qualification pour la prochaine Leaders Cup pourrait filer sous le nez des Strasbourgeois. Mais surtout, c'est sur une triste série de quatre revers (dont trois à domicile) que la SIG termine cette année 2019. En espérant que 2020 soit meilleur...



A propos de l'auteur

Julien Hartmann