IMG_3230

Un nouveau col à franchir

Basket
1 Novembre 2019 09h07

Une semaine après un succès étriqué mais déjà très important face à Blois à domicile, le BCGO retrouvera les parquets demain soir pour affronter Vichy-Clermont. Un retour en Auvergne qui pourrait faire resurgir de bons souvenirs pour les hommes de Ludovic Pouillart, même si les Auvergnats ont les armes cette saison pour viser très haut, une nouvelle fois.

Pour sa première saison en Pro B, Gries avait créé la surprise en atteignant les quarts de finale des Playoffs. L’adversaire à l’époque s’appelait Vichy-Clermont et c’est bien ce même club que les Alsaciens retrouveront ce vendredi soir. Pourtant, ce sera une toute autre rencontre qui attendra le BCGO, comme nous le confirme Guillaume Vizade, coach de la formation auvergnate et lauréat du titre de meilleur entraîneur de Pro B l’an passé : « Bien entendu, cette défaite en quarts l’an dernier reste encore un peu dans les têtes. Mais il ne faut pas se tromper, les effectifs de cette saison sont différents et nous sommes à un tout autre moment du championnat. Le contexte est différent et nous serons concentrés sur notre match de demain soir ».

Rester maîtres à domicile

A nouveau considérés par les suiveurs comme de vrais prétendants à la phase finale, Clermont s’est fixé comme ambition d’être dans la course aux Playoffs et ainsi, répéter la performance de l’an dernier. Avec deux victoires au compteur, le JAVCM voudra « se montrer intraitable à domicile, comme nous avons su le faire la saison passée ». Bien que la rencontre face à Gries (même bilan au classement) arrive tôt dans la saison, affronter les Alsaciens à ce moment de l’année n’apparaît pas comme un premier tournant pour Guillaume Vizade : « Nous voulons nous imposer pour valider notre dernière victoire à l’extérieur et ainsi, confirmer notre bon début de saison. Hormis le faux-pas à Denain, nous sommes dans nos objectifs, notamment en termes de jeu ».

Des effectifs différents

Comparé à la saison passée, les deux effectifs ont également beaucoup évolué. Si Clermont « a plus de shooteurs, une qualité de passes un peu meilleure mais, à contrario, un peu moins de jeunesse et d’explosivité », dixit l’entraîneur auvergnat, Gries également a changé bien que Guillaume constate toutefois de la continuité dans les profils : « Cela leur permet de toujours jouer sur la qualité première de l’équipe, à savoir le jeu de relance. Défensivement, l’équipe semble aussi être un ton plus agressive par rapport à l’an passé. Face à Aix, ils ont notamment été très dominants ».

Le championnat et la Leaders Cup de front

Cette semaine, Clermont a d’ailleurs confirmé son statut d’équipe en forme en s’imposant face à Rouen en quarts de finale de la Leaders Cup. Avec une rencontre de plus dans les jambes durant la semaine, serait-ce finalement un mal pour un bien pour Vichy-Clermont ? « Ce match peut peser à double sens. Peut-être qu’il y aura une accumulation de fatigue, mais nous avons augmenté notre vécu collectif et gagner apporte toujours de la confiance ».

Car dans un championnat de Pro B toujours plus resserré, toujours plus dense, être prêt rapidement permettra d’engranger des victoires qui pourraient compter en fin de saison : « Les équipes sont plus profondes, ont plus de talent et les clubs se structurent de mieux en mieux. En termes de budget et de masse salariale aussi, les écarts sont devenus très faibles entre de nombreuses équipes. Tout cela fait que ce sont aujourd’hui des détails qui peuvent faire basculer des rencontres ».

Gries est donc prévenu, son second déplacement en championnat cette saison sera un premier vrai test, comparable à une vraie étape de montagne.

Crédit photo : Clément R.

A propos de l'auteur

Lucas Fischer