60137223_2656311961051906_8407976112071639040_n

Un retour plus que réussi

Basket
24 Juin 2019 18h18

Au sortir d’un exercice compliqué qui s’était soldé sans Playoffs, Souffel’ voulait redresser la barre. Avec une masse salariale en baisse, place à un groupe décrit comme revanchard certes, mais pas dénué de talents. Parmi ces nouveaux guerriers, certains joueurs déjà passés par le club faisaient leur retour, comme Jason Bach ou Cédric Bah. La suite, on la connaît : le BCS s’est montré plus qu’autoritaire pour s’adjuger le titre de Nationale 1 au terme d’une saison qui restera gravée à jamais dans la mémoire des participants, Cédric Bah en tête.

De retour après une année passée au WOSB en NM2, l’intérieur de 25 ans retrouvait un environnement plus que familial puisqu’il avait pris part à une saison en Pro B avec le club de la banlieue strasbourgeoise en 2015-2016. De quoi accélérer la prise de marque, ce qui s’est vu dès les premières minutes passées sur le parquet de la salle des Sept Arpents. Et au-delà du joueur, c’est tout un groupe qui a progressé certes rapidement mais surtout ensemble : « L’alchimie qu’on avait au sein du groupe faisait clairement notre force. C’est un mot qui peut résumer à lui tout seul notre jeu : chacun était prêt à se sacrifier et à jouer pour l’autre. Je suis, au final, très content du résultat obtenu avec un groupe aussi merveilleux, que tout basketteur rêverait d’avoir ».

Vous avez dit surprise ?

Pourtant, en début de saison, l’objectif du club s’appelait plus « Playoffs » que « titre de champion et montée directe en Pro B ». Mais était-ce vraiment une surprise pour les joueurs ? « Je n’y aurai jamais pensé en début de saison, bien que tu te fixes toujours l’objectif le plus haut possible. Mais au fur et à mesure de la saison, je nous sentais clairement capable de le faire. Au final, nous étions rapidement dans une très bonne position donc ce n’est pas tant une surprise que cela ».

Si son coach Stéphane Eberlin concède que la défaite à Saint-Quentin a marqué une prise de conscience de son groupe, Cédric Bah mentionne deux autres moments clés de cette saison : « La victoire à Boulogne-sur-Mer tout d’abord, lors de la première journée. Elle change complètement notre saison car je pense que si l’on ne gagnait pas, celle-ci aurait été toute autre. Ensuite, le match perdu face à Rouen en Coupe de France ». Après cela, tout s’est enchaîné et Souffel’ n’a pas traîné. Malgré la (difficile) élimination en coupe dans un match où le BCS a plus que fait valoir son rang, les victoires se sont enfilées jusqu’à ce fameux samedi 4 mai. Dans une salle surchauffée, les Souffelois faisaient tomber leur dauphin havrais pour s’adjuger le titre et un retour dans le monde professionnel, en Pro B.

De nouveaux objectifs

Pourtant, la route entre Souffelweyersheim et Cédric Bah s’arrêtera là. Le jeune et talentueux intérieur prendra bientôt la direction de Blois. Un choix difficile, certes, mais que le joueur assume pleinement : « Cette décision a été difficile pour moi car dans ma tête, je restais à Souffel’. Mais quand au lendemain de ton dernier match, un club d’un tel calibre se présente à toi, tu réfléchis. Et, au final, le fait de me rapprocher de ma famille a fini par faire pencher la balance ». Car Blois n’est pas n’importe quel club en Pro B. Quart de finaliste cette saison, l’ADA a tout simplement décroché le titre de champion en 2018, sans toutefois pouvoir rejoindre la Jeep Elite. Une situation qui n’effraie pas Cédric Bah : « Blois est un club très ambitieux. Avec ce qui s’est passé l’an dernier, ils ont tout mis en place pour être désormais prêt si cela devait se reproduire. Maintenant, ce sera à nous sur le terrain de faire le boulot ».

Mais avant Blois, un autre objectif majeur se trouve sur la route de Cédric. Et pas n’importe lequel, peut-être le rêve d’une vie : disputer la Coupe du Monde. Du côté de la Chine, l’intérieur espère bien faire partie des douze joueurs sélectionnés avec son équipe nationale de la Côte d’Ivoire : « Ce serait la cerise sur le gâteau, et je pourrais remercier Dieu pour tout ce qu’il fait et continue de faire pour moi. Nous avons une nouvelle génération, avec quelques cadres. En tout cas, ce sera très intéressant et on verra bien de quoi nous serons capables sur la scène mondiale ».

Ensuite, il sera temps de se concentrer sur une nouvelle saison en Pro B qui l’emmènera à nouveau du côté de Souffel’. L’occasion de remercier l’ensemble de la famille du BCS : « Ce sont plus que des supporters. C’est une véritable famille et je tiens à les remercier pour leur soutien durant cette saison. Cela restera à jamais graver dans mon cœur ».

Que ce soit sur ou en dehors des parquets, le retour de Cédric Bah au sein de la capitale alsacienne a été entièrement réussi. Désormais, de nouveaux objectifs s’ouvrent à lui mais nul doute que son retour à Souffel’ la saison prochaine sera la première date entourée de son calendrier.

Crédit photo : Myriam Vogel

A propos de l'auteur

Lucas Fischer