50865200_2492580720758365_3918487634111889408_n

Un tournant ?

Basket
19 Avril 2019 09h37

Souffelweyersheim entame demain soir ses matchs retours de la phase 2 de NM1. Pour l'heure encore en tête au classement, les Alsaciens voudront bonifier cette place en s'imposant du côté de La Charité.

Face à une équipe en difficulté depuis le démarrage de cette seconde partie de saison - cinq défaites consécutives -, tout faux-pas est interdit pour le BCS. Car le concurrent direct des Alsaciens, Le Havre, recevra ce soir Boulogne-sur-Mer. Mais attention à un éventuel excès de confiance car La Charité possède dans ses rangs des joueurs de (grande) qualité.

Un duo à contenir

Malgré des résultats compliqués (cinq défaites en cinq rencontres), la défense de Souffel' devra porter une grande attention à la paire Austen Rowland - Moussa Camara. Le meneur américain tourne depuis le début de la seconde phase à 16 points de moyenne. Son compère, ailier, affiche lui 15,4 points de moyenne. Cette doublette sera donc la principale menace pour les Souffelois, mais il ne faudra pas non plus négliger l'apport de l'intérieur Domynikas Milka; le Lituanien affiche lui 11,8 unités et et 7,6 rebonds.

La défense, la clé ?

Réputé pour ses qualités défensives, le BCS devrait encore une fois s'appuyer sur cette force pour tenter de s'imposer à l'extérieur. La Charité a éprouvé, lors des dernières rencontres, quelques difficultés face aux défenses denses, fragilisant ainsi son attaque mais aussi sa défense. De plus, elle a souvent éprouvé des grandes difficultés au retour des vestiaires, concédant en moyenne 28,6 points dans les troisièmes quart-temps. A contrario, elle n'inscrit qu'un peu plus de 13 points durant cette période du match. Enfin, Souffel' peut également s'appuyer sur un secteur intérieur emmené par Cédric Bah très performant en ce moment, là ou le bat blesse pour La Charité.

Mais, face à une équipe qui attend les Playoffs, gare à l'excès de confiance car même si le BCS s'avance comme grandissime favori, La Charité n'est pas présent ici par hasard.

Crédit photo : Myriam Vogel

A propos de l'auteur

Julien