IMG_3077

Une affiche avant l’heure ?

Basket
2 Mai 2019 22h18

Gries, presque assuré de prendre part aux Playoffs de Pro B, se déplacera ce vendredi du côté de la JA Vichy Clermont. Un match qui pourrait en tout point ressembler à une future confrontation des phases finales car la JA occupe actuellement le troisième rang, à égalité avec Orléans. Pour le BCGO, avec trois victoires d’avance plus le panier-average sur Nantes, il s’agira de se mesurer à un des cadors du championnat.

Ils n’étaient pourtant pas nombreux en début de saison à prédire une telle saison du côté de l’Alsace du Nord. Et même si cela semble bien engagé pour les Playoffs d’accession, Evan Yates, intérieur Griesois avec la meilleure évaluation de Pro B (19,2) ne veut pas crier victoire trop tôt : « Il ne faut pas célébrer trop vite car la qualification n’est pas encore acquise ».

D’ailleurs, si le BCGO démarrera se dernière ligne droite demain face à Vichy-Clermont, elle devra affronter d’autres prétendants à la montée d’ici la dernière ligne droite. Roanne, Nancy, Paris et Poitiers restent encore au menu, soit trois équipes aujourd’hui virtuellement qualifiées ainsi que Paris qui peut encore prendre part à la phase finale.

Se préparer pour les Playoffs

Croiser de probables concurrents d’ici la fin de saison, est-ce une bonne chose ? Oui, si l’on en croit Evan Yates : « Quand tu arrives en Playoffs, il ne reste plus que des bonnes équipes. Alors, si tu veux devenir toi-même une bonne équipe, il faut les battre. Il ne faudra pas se cacher, mais y aller et prendre cela comme un nouveau challenge ».

Le premier de ces challenges se déroulera demain, à Vichy. Une formation en forme qui reste sur sept succès lors des huit dernières rencontres. Derrière David Denave (13,8 points par match) et Andell Cumberbatch (13 points, 5,7 rebonds), les fers de lance de l’attaque, la JA s’appuie sur plusieurs autres joueurs comme Mohamed Koné ou encore Quinton Hooker. Un savant mélange, comme le confirme l’intérieur de Gries : « ils ont un bon mélange entre joueurs d’expérience, qui ont évolué en Pro B ou Jeep Elite, et des jeunes joueurs rapides et athlétiques ».

Mais les Alsaciens possèdent également des atouts pour embêter, voire même plus, leur adversaire du week end. Malgré tout, avec le maintien acquis, la saison est réussie et elle pourrait même l’être encore plus : « Nous pouvons être fiers de nous. Nous avons pour le moment dépassé tous les objectifs et attentes et devons poursuivre ainsi pour continuer à construire l’avenir du club ».

Un avenir tout vert pour l’instant.

Crédit photo : Lucas Ruch

A propos de l'auteur

Julien