photo article 26 avril

Amiens-Strasbourg : une victoire pour lancer la fin de saison

Football
26 Avril 2019 10h05

La rencontre entre l’Amiens SC et le RC Strasbourg Alsace va rentrer dans les annales de la Ligue 1, à coup sûr. En effet, la Fédération Française de Football a décidé de nommer, à l’arbitrage, Stéphanie Frappart. L’arbitre sera la première femme à arbitrer dans un match professionnel de l'élite en quatre-vingt-sept ans d'existence (1932). L’officiel, seule arbitre française retenue pour le Mondial féminin (7 juin - 7 juillet), profitera de cette rencontre pour être dans des conditions optimales à quelques semaines de la Coupe du Monde, qui se déroulera en France. Clément Turpin, nommé arbitre vidéo pour le tournoi, l’assistera au Stade de la Licorne dans un match important pour le maintien du club picard, et pour la fin de saison alsacienne. Frappart n’est pas une inconnue pour autant. En effet, elle arbitre depuis cinq ans en Ligue 2 et occupe depuis plusieurs années le rôle central. Seule une arbitre allemande a dirigé une rencontre avant elle en Europe…


Pour Strasbourg, cette rencontre ne devrait pas être de tout repos. En effet, les Alsaciens vont affronter des Picards en pleine lutte pour le maintien puisque seulement 4 points séparent l’ASC de Dijon, 18ème et barragiste, à désormais cinq journées de la fin. Cette rencontre pourrait bien s’avérer déterminante dans le maintien, ou non, du club amiénois. Pour cette rencontre, Christophe Pélissier, l’entraîneur, devrait compter sur ses forces offensives comme Moussa Konaté, Eddy Gnahoré, Otero ou encore Steven Mendoza et Saman Ghoddos. S’ils ont plusieurs atouts en attaque, la défense reste tout de même très facile à percer, malgré les bonnes prestations de Regis Gurtner aux cages.


En face, les Strasbourgeois ont d’ores-et-déjà réussi leur saison en remportant un titre, et non des moindres : la Coupe de la Ligue. Profitant de l’élimination du Paris Saint-Germain face à Strasbourg au stade des quarts de finale de CDL, les Alsaciens ont battu les Guingampais en finale, au Stade Pierre Mauroy. L’équipe de Thierry Laurey a donc décroché son billet pour la prochaine Ligue Europa, un objectif inattendu et incroyable pour le peuple de La Meinau, toujours présent dans les bons comme dans les mauvais moments.


Cette année, les Strasbourgeois ont d’ailleurs été gâtés en termes de jeu puisque le RCSA a offert un joli spectacle, grâce à une équipe composée de joueurs revanchards mais tout aussi talentueux. Ludovic Ajorque (25 ans, 8 buts en 21 matchs de L1), Nuno Da Costa (28 ans, 8 buts, 5 passes décisives en 30 matchs), Lebo Mothiba (9 buts en 30 matchs) et bien évidemment Kenny Lala (27 ans, 4 buts, 9 passes en 29 matchs) ont fait les beaux jours du Racing tout au long de la saison. Si la fin d’année ne devrait pas être très palpitante pour les joueurs, ces derniers semblent déterminés à terminer le plus haut possible, y compris dans le top 10 du classement. Et une victoire face à Amiens (cote à 3,70 pour le site de paris sportifs Bwin) pourrait lancer le rush de fin de saison des Alsaciens et les pousser à tout donner pour conclure de la plus belle des manières cette année inoubliable.

A propos de l'auteur

Frédéric Sougey