Khettab strasbourg

Mohamed Khettab (Olympique Strasbourg) : « Notre plus belle victoire est d'avoir décloisonner le club »

Football
4 Janvier 2019 08h04

Sous le feu des projecteurs depuis le tirage au sort des 32e de finale de la coupe de France l'Olympique de Strasbourg défiera l'AS Saint-Étienne (Ligue 1), ce dimanche 6 janvier, à la Meinau (tous les renseignements pour réserver votre place se trouvent sur la page Facebook du club). L'entraîneur de l'équipe Mohamed Khettab nous a accordé quelques minutes pour parler de cet événement.

Mohamed à quelques jours de l'affiche on imagine les sollicitations nombreuses et votre emploi du temps très chargé...

Oui c'est vrai qu'il y a pas mal de sollicitions en ce moment. Mais sur le plan sportif nous avons aussi augmenté le temps passé à l'approche du rendez-vous. La fréquence des entrainements a augmenté : on s'entraine un peu plus et un peu mieux pour aborder au mieux ce match face à l'ASSE. Mais c'est aussi un prétexte pour passer plus de temps ensemble, pour prendre du plaisir. L'aventure ce n'est pas que le 6 janvier, ce n'est pas que le match en lui-même. C'est tout ce qui se passe avant également. C'est tout cet ensemble qui va rester en tête. On a eu la remise du maillot « petit poucet » ce mercredi par exemple, c'était un grand moment. Les souvenirs que nous garderons engloberont tous ces petits moments là.

Vos joueurs n'ont pas dû être trop compliqués à motiver pour s'impliquer davantage alors que cette période de l'année est plutôt consacrée au repos ?

Au contraire, mes joueurs sont très volontaires et très demandeurs ! Ils s’entraînent presque tous les jours malgré les contraintes familiales et professionnelles. Pour moi on vit et on voit quelque chose d'unique, tout le monde en a pris conscience. Le plus compliqué à gérer sera à mon avis « l'après », le retour au quotidien.

A titre personnel et « technique » comment abordez-vous ce match ?

C'est un challenge très difficile, c'est évident. On n'en doute pas un seul instant donc je ne me berce pas d'illusion, je sais qu'on affronte Saint-Étienne, le 5e de Ligue 1. Maintenant moi en tant que coach je suis un compétiteur et j'ai préparé ce match en conséquence. Si on entre-aperçoit la moindre petite faille, on fera tout pour s'y engouffrer. Le but c'est d'embêter un maximum cette équipe.

Un public nombreux et bruyant pour vous supporter sera un élément important dans cette optique ?

On va jouer à la Meinau où on aura aucun repère. Saint-Étienne en aura même plus que nous puisqu'ils y ont déjà évolué. Tout est surdimensionné là bas, on n'est vraiment pas habitué. Nous on joue dans des stades et des vestiaires à taille humaine. Donc oui on compte sur le soutien populaire pour équilibrer un peu ça et faire la différence. J'appelle tous les Alsaciens à venir au match ce dimanche !
J'aimerais d'ailleurs rajouter un petit mot. Ce que je trouve magnifique avec toute cette aventure c'est que l'Olympique Strasbourg était un peu isolé et là tout le monde est derrière nous et s’identifie grâce à la coupe de France. Et notre plus belle victoire est d'avoir décloisonner le club grâce à ce moment particulier. J'espère que derrière on saura bien travailler pour continuer à tous tirer dans le même sens pour que le club continue à vivre et trouve pourquoi pas de nouvelles ambitions, en développement par exemple l'école de football ou le niveau de diplôme des éducateurs.

Crédit photo : Ligue Grand Est de Football Alsace

Commentaires

A propos de l'auteur

Frédéric