32511969_792579297608770_2087506886432653312_n

Du violet à retrouver

Handball
31 Janvier 2019 21h39

Un départ canon, ponctué par trois victoires en trois matchs, plaçait le SAHB dans une très bonne position à la fin du mois de septembre. Puis, les choses se sont gâtées petit à petit. Des nuls, plusieurs défaites dont certaines très difficiles, ont émaillé la suite de la première partie de saison des Sélestadiens. Mais cette équipe, finaliste du championnat l’an dernier, n’a peut-être pas dit son dernier mot.

Une période d’accalmie

On dit souvent que la préparation, qu'elle soit estivale ou hivernale, offre une image de la suite de la saison. Depuis la reprise de l’entraînement, certains sourires sont même revenus. Antoine Gutfreund, arrière droit de la formation centre-alsacienne, le confirme : « En ce moment, tout va bien. La reprise notamment se passe très bien, avec trois succès en autant de match ». De quoi retrouver un peu de sérénité pour travailler, même si on le sait, ce ne sera qu’à travers de bons résultats en championnat que l’équilibre reviendra au CSI. Tout de même, le staff a pu travailler sur certains aspects du jeu qui ont pu faire défaut lors des matchs précédents : « Nous avons notamment travaillé sur le jeu en montée de balle, sur lequel nous n'avons pas été performant en première partie de saison ».

Un bon départ, et puis…

La première partie de saison, avait pourtant bien démarré pour le SAHB. Nice, Strasbourg et Grenoble tombaient successivement, non sans quelques sueurs froides, mais les points étaient pris. Pourtant, après un match nul face à Cherbourg, « un point perdu » dixit Antoine Gutfreund, la mauvaise spirale démarrait : « Nous avons ensuite mal enchaîné. Nous sommes rentrés dans une spirale négative et la confiance de chacun a été entachée. À partir de décembre, nous avons mieux joué, notamment à Nancy, mais là encore, nous nous sommes écroulés en deuxième mi-temps ».

Cette série prenait fin au meilleur moment peut-être (juste avant la trêve) même si la victoire n’était pas encore au rendez-vous : « Notre match nul contre une belle équipe de Dijon fin décembre a été encourageant pour la suite ».

Désormais, Sélestat pointe à une peu confortable neuvième place avec neuf points. Conscients du danger guettant, il n’est cependant pas encore temps de s’alarmer, car les ambitions du début de saison restent encore dans un petit coin de leur tête : « Concernant nos objectifs, la réalité du classement nous contraint à les revoir à la baisse. Mais nous ne perdons pas espoir. Nous allons prendre les matchs un par un et on fera le compte à la fin de la saison ! ».

Un début de phase retour important

Nice, Limoges, Strasbourg et Cherbourg, tel sera le menu des Violets pour le mois de février. Hormis les Limougeauds, ce ne seront que des affrontements face à des équipes en lutte pour le maintien qui attendent le SAHB. En cas de succès, la saison pourrait être plus que relancée. Mais cela ne sera possible qu’en réalisant de « gros » matchs, en se montrant sérieux et solidaires. Des valeurs fortes entrevues notamment l’année dernière et qui n’ont sans doute pas pu disparaître aussi vite.

Tout commencera à Nice ce vendredi, et ensuite, un match après l’autre, comme le confirme Antoine Gutfreund : « Nous commencerons par nous déplacer à Nice chez une équipe accrocheuse et il faudra réaliser un grand match pour ramener les points de la victoire. Les matchs suivants seront préparés au fur et à mesure ».

Nice, puis les autres, car l’appétit vient en mangeant dit-on.

Crédit photo : Cyril Gife

A propos de l'auteur

Julien