Première validée pour le Rugby Club Strasbourg

Rugby
27 Avril 2016 15h01

Le Rugby Club Strasbourg a conclu cette semaine sa saison en Fédérale 1. Déjà assuré du maintien au troisième échelon du rugby français depuis deux journées, les rugbymen alsaciens se sont tout de même inclinés hier face au ROC Voulte-Valence (39-33). Une défaite sans incidence car le RCS termine à la septième place du classement. Les promus ont bien sûr rempli l'objectif du début de saison qui était le maintien. Nul doute que les hommes de Benjamin Schaub et Julien Chastanet voudront voir plus loin pour accrocher une montée en ProD2 et connaître ainsi le monde professionnel.

Nicolas Tisané, vice-capitaine et deuxième ligne du Rugby Club Strasbourg, nous livre son retour sur la saison écoulée. Pour lui, cette saison à également une saveur particulière...

Bonjour Nicolas Tisané, la saison de Fédérale 1 s'est achevée cette semaine, le RCS est maintenu. Un bilan forcément satisfaisant ?

Très satisfaisant ! Notre objectif premier c'était le maintien. On s'est maintenu trois journées avant la fin et c’est toujours un bonne chose, on a donc pu respirer et aborder la fin de saison avec sérénité.

Sur le plan du jeu, un bilan également satisfaisant ? Comment s'est passée l'adaptation à un niveau, on imagine supérieur à la Fédérale 2 ?

On a rapidement déployer un jeu de qualité. Nous avons beaucoup de joueurs dans l'effectif qui ont déjà évolué en Fédérale 1 ou dans des échelons encore supérieurs donc on savait à quoi s'attendre. Forcément, on a eu moins le droit à l'erreur. Petits détails, grosses conséquences. On a vite vu qu'on avait une marge confortable sur les clubs de bas de tableau ce qui nous a permis d'être plus tranquille.

Une saison qui a permis de se faire au niveau de la Fédérale 1, la saison prochaine, les objectifs seront revus à la hausse ?

Forcément, on arrive en fin de cycle au Rugby Club Strasbourg. Le club va basculer vers un monde plus professionnel. Les objectifs vont être bien plus importants et les moyens revus en conséquence.

Une saison spéciale pour vous, l'heure de la retraite a sonné.

Toute bonne chose a une fin. J'ai passé 9 ans ici, j'ai vu le club évoluer, je n'oublie pas les années de galères et puis les belles années aussi. Ce club est dans mon coeur et  je vais bien sûr rester très proche du RCS.

Vous avez sûrement plusieurs projets pour votre reconversion ?

J'ai plusieurs idées. Un poste d’entraîneur pourquoi pas, j'ai les diplômes pour donc c'est un projet que j'ai en tête.

Credits photo : rugbyclubstrasbourg.com

Commentaires

A propos de l'auteur

Jonathan