L. Bavière (MWP) : "Heureux pour les joueurs et les entraîneurs"

Water-polo
4 Mai 2016 22h26

Le week end dernier, Mulhouse s'imposait à Colmar et validait son accession en Nationale 1. Nous sommes allés à la rencontre de Ludovic Bavière, président du Mulhouse Water-Polo, forcèment satisfait de cette fin de saison. Entretien...

Ludovic, un an après, Mulhouse retrouve la N1, vous devez êtes un président heureux ?

Oui heureux surtout pour les joueurs et les entraîneurs car c'est surtout le résultat de leur investissement au quotidien. Après comme j'aime à le répéter, notre équipe première n'est que la conséquence de ce que nous voulons mettre en place pas l'objectif. Nous nous étions fixés avec Lucas Heurtier, notre entraîneur, deux objectifs pour cette saison. La remontée en N1 et la montée en première division U17. Un objectif est atteint et le deuxième en bonne voie. Nous venons de remporter le titre de la deuxième division U17 avec 14 victoires et un nul. Nous participerons aux play-offs de montée à la fin du mois de mai.

Malgré un début de saison difficile, le reste a été plutôt bien négocié par vos joueurs.

A l'ouverture du championnat nous avions identifié que les débuts seraient compliqués : nouvel élan à trouver après la descente, nouvel entraîneur et surtout deux déplacements chez des favoris de la poule La Rochelle et Arras. On savait également qu'il ne fallait pas paniquer après ces deux défaites en trois matchs, une saison c'est long...

Surtout que le groupe n'a pas toujours été le même de semaine en semaine avec les impératifs professionnels de certains cadres de l'équipe.

Mulhouse WPVingt joueurs ont participé activement à cette remontée. Ils sont tous à 200% amateurs. Nous avons la moyenne d'âge la plus basse de toutes les équipes de N2. Parmi ces vingt joueurs, nous avons neuf lycéens et quatre étudiants ! Les autres doivent effectivement composer entre le polo et le travail. La vie de poloiste à Mulhouse, c'est 35 à 40h de boulots + un entrainement tous les soirs + des gros déplacements le week-end. Nos déplacements moyens cette année faisaient 1000kms aller retour, avec un retour en voiture dans la nuit après le match.

Si j'ai personnellement un souhait pour la saison prochaine, c'est vraiment de pouvoir améliorer ces conditions de déplacement et d'avoir les moyens financiers de les sécuriser par le train ou par le bus. On joue avec le feu... A bon entendeur...

Quel seront les objectifs mulhousiens en Nationale 1 ?

On va y retourner avec humilité mais l'objectif sera clairement de terminer dans la première moitié de tableau. Nous avons un groupe en constante progression, des jeunes avec encore de la marge de progression, des cadres "requinqués" et un entraineur compétent.

Du mouvement est prévu cet été ?

Nous devrions nous renforcer de 3 ou 4 unités. Mais nous ne changerons pas de ligne de conduite. L'équipe première de Mulhouse WP sera toujours constituée dans les années à venir de plus de 50% de joueurs formés à Mulhouse. Ce qui limitera nos ambitions à la qualité de notre travail, et c'est très bien ainsi. Le water-polo est un sport "mineur" pour les médias et un faire-valoir au sein de la Fédération Française de Natation. Cela ne sert à rien de grandir trop vite, il vaut mieux de bonnes racines... Après l'avantage des bonnes racines c'est que l'on ne peut plus vraiment vous empêcher de grandir.

La fête va donc être belle ce samedi à l'Illberg ?

L'Illberg commence à avoir une réputation de chaudron, on ne peut pas faire mentir une réputation naissante.

(Crédit photo @Didier Beck)

A propos de l'auteur

Jonathan Helbling